Notre équipe vient tout juste de déménager à Ste‑Julie Découvrez comment vous y rendre

Blogue


Asthme : L’alarme sonne!

Allergies: symptômes, traitement et immunothérapie sublinguale - 4 août 2017


L’Australie et le Moyen-Orient nous ont rappelé dernièrement la réelle dangerosité de l’asthme. Condition médicale souvent discrète, l’asthme peut se manifester sous différentes formes, jusqu’à ce qu’une urgence se manifeste. La mise en place d’un traitement sûr et constant contre une pathologie chronique comme l’asthme n’est pas chose simple…

 

L’asthme est-il toujours un symptôme d’allergie?

La toux, la sensation d’oppression thoracique ou de fatigue pulmonaire et les sifflements peuvent être des symptômes d’asthme. La cause initiale de l’asthme est diversifiée. En exemple, l’embonpoint, le tabagisme ou même la nage en eau chlorée peuvent causer leur propre « forme d’asthme ». La cause principale de l’asthme reste les allergies respiratoires, dans 70% des cas.

 

Orage et asthme allergique?

L’asthme étant une condition médicale souvent sous-estimée, l’Australie a du déclarer l’état d’urgence l’an dernier alors qu’un orage a éclaté en pleine saison allergique. La tempête a soulevé une abondance de pollen et de graminées au sol, et avec l’humidité, ces grains de pollen ont libéré des quantités exorbitantes d’allergènes dans l’air. Une épidémie d’asthme sévère s’est donc déclarée et a causé des dizaines d’hospitalisations aux soins intensifs et malheureusement, plusieurs décès. Pourtant, ces personnes en santé souffraient « seulement » d’une allergie aux graminées.

 

Le non-retour d’une crise asthmatique

Il a été démontré que chaque crise asthmatique qui nécessite une hospitalisation attaque de façon définitive les poumons, qui ne reviendront jamais précisément à leur santé initiale. Il est donc primordial de traiter l’asthme, des ses débuts, malgré la discrétion de cette inflammation des bronches avant qu’un problème sérieux ne se manifeste.

 

L’asthme, ses dimensions allergiques et l’immunothérapie

Une évaluation en allergie implique désormais un aspect asthmatique à investiguer. Une fois la consultation complétée, il est maintenant possible de traiter les allergies respiratoires avec l’immunothérapie sublinguale. Pourquoi se contenter de traiter les symptômes seulement si nous pouvons changer le cours de la maladie allergique, et éviter les complications comme l’asthme, avec l’immunothérapie sublinguale?

 

Lisez en détails l’article original sur la page LinkedIn du Dr Tropper, en cliquant ici.



2013 - Tous droits réservés // Conception web Lubie