Resources (FAQ)


Allergies alimentaires Immunothérapie sublinguale

Est-ce que l’immunothérapie sublinguale peut traiter les allergies alimentaires?

Est-ce que l’immunothérapie sublinguale peut traiter les allergies alimentaires?

Pas encore. L’immunothérapie sublinguale en pratique quotidienne se limite encore au traitement des allergies respiratoires (allergie au pollen, allergie à l’herbe à poux, allergie à la poussière / acariens, allergie aux chats ou aux chiens). Des essais cliniques ont déjà évalué les effets de l’immunothérapie sublinguale utilisant les allergènes alimentaires, mais jusqu’à maintenant les résultats […]

Pas encore. L’immunothérapie sublinguale en pratique quotidienne se limite encore au traitement des allergies respiratoires (allergie au pollen, allergie à l’herbe à poux, allergie à la poussière / acariens, allergie aux chats ou aux chiens). Des essais cliniques ont déjà évalué les effets de l’immunothérapie sublinguale utilisant les allergènes alimentaires, mais jusqu’à maintenant les résultats sont de façon générale relativement mitigés.

Dans le cas d’une forme d’allergie alimentaire appelée le syndrome pollen-aliment (autrefois appelé le syndrome allergique oral) qui cause des réactions initialement buccales à divers fruits et légumes (entres autres) en raison d’une allergie respiratoire, le traitement de l’allergie respiratoire pourrait soulager jusqu’à la moitié des cas. Des études additionnelles seront toutefois requises avant de recommander l’immunothérapie spécifiquement pour ces cas d’allergie alimentaire.

Pour ceux qui sont affectés d’allergies alimentaires plus typiques (œuf, arachide, crustacés), il y a tout de même lieu d’être optimiste. Des approches utilisées en Europe depuis plus d’une dizaine d’années font maintenant l’objet d’études aux États-Unis avec le bénéfice potentiel de nouveaux médicaments qui permettent de réduire les risques et les temps de traitement. Ainsi, l’immunothérapie orale (OIT) pourra éventuellement être une option à offrir à des patients allergiques à l’arachide, aux œufs ou au lait. Ces pratiques demeurent toutefois du domaine de la recherche pour le moment. Pour plus de détails et en savoir plus long à ce sujet, veuillez consulter le blogue: allergie à l’arachide: de bonnes nouvelles pour Guillaume… https://avantgardemedical.ca/allergie-larachide-de-bonnes-nouvelles-pour-guillaume/



2019 - Tous droits réservés // Beauvoir / agence créative