Ressources (FAQ)


Allergies chez les enfants

Combien de temps doit-on attendre avant d’exposer les enfants aux allergènes alimentaires?

Combien de temps doit-on attendre avant d’exposer les enfants aux allergènes alimentaires?

Lorsqu’on parle d’allergènes alimentaires, on fait surtout référence aux aliments ou groupe d’aliments suivants qui sont plus reconnus comme cause d’allergies alimentaires: le lait, les oeufs, le soya, l’arachide (et autres légumineuses), les noix, la moutarde, le blé, les poissons, les crustacés, les mollusques, le sésame (ou les graines de sésame). En France en particulier, […]

Lorsqu’on parle d’allergènes alimentaires, on fait surtout référence aux aliments ou groupe d’aliments suivants qui sont plus reconnus comme cause d’allergies alimentaires: le lait, les oeufs, le soya, l’arachide (et autres légumineuses), les noix, la moutarde, le blé, les poissons, les crustacés, les mollusques, le sésame (ou les graines de sésame). En France en particulier, des allergènes alimentaires sont aussi appelés trophallergènes.

Pendant de nombreuses années, on a cru bien faire en recommandant aux parents de retarder l’exposition des enfants aux allergènes alimentaires, en particulier l’arachide et les crustacés, jusqu’à l’âge de trois ans et même cinq ans. Les dernières connaissances au niveau des allergies alimentaires nous suggèrent qu’au contraire, il existerait un moment charnière qui permet au système immunitaire des bébés une meilleure chance de répondre normalement aux allergènes alimentaires. Ce moment charnière se situe probablement entre quatre et six mois et peut-être un peu davantage, c’est à dire, au moment de la transition entre l’alimentation limitée au lait maternel et l’introduction normale d’aliments. Les autorités pédiatriques américaines ont donc formulé une recommandation en faveur de l’introduction graduelle de tous les allergènes alimentaires à partir de l’âge de six mois. Chez certains enfants, une allergie au lait introduit auparavant pourra causer des symptômes allergiques et il conviendra alors de suivre les recommandations de votre pédiatre ou du spécialiste en allergie.



2019 - Tous droits réservés // Beauvoir / agence créative